Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Recherche


Index des rubriques

Ailleurs sur Joueb.com

Forum de la Généalogie en Espagne
Histoire de la tribu ghomara source google
--> AL AHMAR BOABDIL , A-T-IL VRAIMENT REMIS LES CLES à ISABELLE?
Christophe Colomb et les Gomerez


                                                                                                   
Les Ghomara (Gomerez) forment, une tribu d’origine Berbère. Ils ont vécu dans le nord du Maroc depuis l'antiquité. 

Le nom Berbère vient du mot latin "Barbare", il leur a été donné par les Romains :

* Les Barbares Gaulois pour les habitants de la Gaule.
* Les Barbares Ibères pour les habitants de l’Espagne : Les Celtibères,
* Les Barbares Maures pour les habitants de la Maurétanie Tingitane et Césarienne.

Quand les Arabes sont arrivés en l'an 704 dans la Maurétanie Romaine, ils ont prononcés Berbères au lieu de Barbares, en raison de la prononciation de la langue Arabe : le "a" est prononcé "é".

Les Ghomara vivent dans les montagnes du Rif, dans la région nord-est du Maroc, au nord de la ville de Fès, près de la côte méditerranéenne. Ils parlent un dialecte Berbère, connu sous le nom de Ghomara, et plus précisément de Ghomaria

Dans les temps anciens, le Maroc et l'Algérie sur la côte méditerranéenne de l'Afrique du Nord, formaient le royaume Berbère indépendant de la Maurétanie Romaine. La Maurétanie est devenue une province de l'Empire Romain et a été divisée en :

* Maurétanie Tingitane au nord du Maroc. 
* Maurétanie Césarienne à l'Ouest et le centre de l'Algérie.
* Maurétanie Sétifienne à l'est de l'Algérie, selon certains Historiens.

Certains membres de la tribu des Ghomara ou Goméra ont émigré, vers 500 ans avant J.C. aux îles des Canaries, d'où le nom de l'île de la Gomera, où ils vivent jusqu’à ce jour. 


L’historien Espagnol « Luis Seco de Lucena », nous informe que l’historien « Luis Marmol Carvajal » du 16ème Siècle, affirme que les « Gomerez » sont les « Gomera » du Rif au Nord du Maroc, c'est-à-dire les « Ghomara ». 

Il confirme que cette tribu est d’origine Berbère et qu’en l’an 1304, une partie de cette tribu est passée du Nord du Maroc vers Al-Andalus, au service des Rois de Grenade, les Beni Al-Ahmar.
Ainsi, les « Gomerez » ont vécu en Al-Andalus depuis 1304.

En Janvier 1492, Le dernier roi d’Al-Andalus, Bou Abdallah Al-Ahmar dit Boabdil a donné à « Isabelle La Catholique » les clés du Palais de l’Alhambra avant de quitter Grenade. T
ous les habitants de Grenade sont restés sur place et sont passés sous la gouvernance de « Isabelle La Catholique » et de même pour les Gomerez habitants Grenade. Ces derniers étaient des militaires et sont passés sous l’autorité d’Isabelle La Catholique.

Deux mois plus tard, Christophe Colomb a demandé à "Isabelle la Catholique" de lui financer son projet, afin qu’il puisse découvrir le nouveau monde ; elle lui a donné une réponse favorable. Cependant, 
le navigateur Christophe Colomb avait un problème au niveau des ressources humaines...

C’est ainsi, que les Gomerez se sont portés volontaires pour l’accompagner dans ce voyage vers le nouveau monde.

Yanez Pinzon - Navigateur de Christophe Colomb avec son frèreEnfin, Christophe Colomb a réussi à avoir trois bateaux pour son voyage, avec comme navigateurs les frères « Pinzón » : Les Pinzón, Pinson ou Pinçon sont les Binzón, c'est-à-dire les Bezian et plus précisément les Benzianes de la Dynastie des Zianides de Tlemcen (Algérie) : Ils vivaient en Al-Andalous.

Les Pizón sont connus comme étant de grands navigateurs dans la période d'Al-Andalus. Cette famille est une branche de la grande famille Berbère des Zénata.

Ainsi, Christophe Colomb a quitté l’Espagne avec la participation des Pinzón et des Gomerez, entre autres,... pour la découverte du nouveau monde.

Une fois au large de l’Espagne, il a voulu faire demi-tour en raison d’un problème au niveau d’un gouvernail de son bateau, appelé la Pinta

Les Gomerez, lui ont proposé de continuer sa trajectoire et de faire réparer la Pinta chez leurs cousins les Gomeros dans l’île de la Gomera aux Canaries.

Dona Beatriz de BobadillaAinsi, Christophe Colomb a été accueilli à l’Ile de la Gomera par Doña Beatriz de Bobadilla (plus précisément, Béatrice de Bouabdallah, disent quelques historiens) gouvernante de cette île : 

* Il a fait une pause à l’île de la Gomera,
* Le gouvernail de son bateau a été réparé,
* et il a eu de nouveaux approvisionnements : fruits, alimentations, animaux,...

L’historien André Petit, dans son livre « Iles du Soleil, Iles du Printemps: les Canaries, les Açores" a dit, C'est probablement grâce aux îles Canaries que le célèbre navigateur a  réalisé ses voyages en Amérique.  Quand il a passé les îles Canaries, il a pris avec lui en Amérique, les animaux, les fruits ..... ». 

D'où l’impact de la tribu des Ghomara (Gomerez et Gomeros) et bien sûr des Benzianes (Pizón),... sur la découverte de l'Amérique. 

La découverte de la République Dominicaine - Christophe ColombAprès la traversé de l’Océan Atlantique, Christophe Colomb, a finalement, découvert la République Dominicaine dans son itinéraire vers le nouveau monde. 

Et avant de revenir vers l’Espagne pour annoncer la découverte du nouveau monde, il a souhaité laisser des volontaires pour occuper le terrain sur place et rester dans l’île de la République Dominicaine jusqu’à son retour.


La majorité de ceux qui sont restés sont des Gomerez de Grenade et des Gomeros des Canaries, c'est-à-dire des Ghomara... 

Dans le clip vidéo intitulé : "Vanglis, 1492 the conquest of paradise", il est présenté quelques séquences du film : "1492, Christophe Colomb", le film qui présente la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb

                   Click ici : "Vangelis, 1492 the conquest of paradise"

Dans le clip vidéo suivant intitulé, "Christophe Colomb à genou devant Dieu", on voit Christophe Colomb se mettre à genou et prier... :

                   Click ici : "Christophe Colomb à genou devant Dieu"


Christophe Colomb a réussi son retour vers l’Espagne pour annoncer la découverte du nouveau monde à "Isabelle la Catholique". Et il est reparti dans son deuxième voyage vers la République Dominicaine en passant toujours par l’île de la Gomera.


La Torre del Conde : La tour du Comte, située à San Sebastian de la Goméra.L’historien Claude Dervenn dans son livre "Les Canaries" a écrit au sujet de l’île de la Goméra : « Au cours de son second voyage Christopher Columbus a pris avec lui les hommes, de nombreux fruits et les animaux pour le nouveau monde... ». 

Malheureusement, le film "1492, Christophe Colomb", ne montre à aucun moment, le passage de Christophe Colomb dans l’île de la Gomera.


Après la traversé de l’Océan Atlantique pour la deuxième fois, Christophe Colomb, a découvert en arrivant à la République Dominicaine, que les hommes qui sont restés sur place pour surveiller le territoire, ont tous été tués par les indiens d'amérique, los Gomerez, y compris.

Christophe Colomb avait annoncé à la fois sa profonde tristesse pour cet événement pénible et regrettable, mais aussi sa relation d'amitié avec ceux qui sont morts...

Cuesta Gomerez - GranadaIl est vraisemblable que la rue de Grenade qui monte de la Plaza Nueva vers le très beau Palais Mauresque de l'Alhambra s'appelle Cuesta Gomerez en remerciement de l'aide donnée par los Gomerez et los Gomeros pour la découverte du nouveau monde et en raison de la mort de certains d’entre eux dans ce 1er voyage.

Cinq siècles plus tard, le nom de famille Gomerez existe toujours dans la République Dominicaine.  Les Gomerez sont métisses, car ils se sont mariés avec les Noires Africains, qui sont arrivés plus tard à la République Dominicaine.


Une femme dont le nom de famille est Gomerez, originaire de la République Dominicaine, racontait un jour : 

« …Ce qui est frappant chez nous, c’est que nous sommes métisses et parmi les Gomerez que nous sommes, il y a des hommes et des femmes qui ont des yeux clairs et surtout de beaux yeux verts… », elle ajoute : « …La majorité des habitants de la République Dominicaine savent d’où ils viennent, sauf nous les Gomerez… ».


Enfin, certains d’entre eux, ont immigrés vers d'autres pays de l'Amérique et de l'Europe...


Ecrit par lahmar52, le Jeudi 24 Septembre 2009, 18:02 dans la rubrique "Premiers Pas".
Repondre a cet article